Loading...

TRENTE SIXIÈME CHAMBRE

À partir de la Qâbala, nous pouvons entrevoir l’alphabet modèle.

Il est rythmé par les neufs étapes de l’acte de conscience du Sujet.

Caque étape est organisée en structure quaternaire hétérogène, c’est à dire un carré dont chaque angle représente un temps de la spirale « actualisation – virtualisation ».

Les quatre temps étant

Actualisation,

Virtualisation,

Harmonisation de l’actualisation et de la virtualisation,

Permettant l’existence du quatrième temps qui est le commencement d’un nouveau cycle.

L’alphabet modèle est là : neuf étapes organisées en structures quaternaires hétérogènes.

Ce modèle est un modèle absolu, car il est mimétique du processus de l’acte de conscience vécu par le Sujet.

L’alphabet n’a donc pas besoin de lettres qui pourraient très facilement être remplacées par des chiffres.

Ces chiffres eux-mêmes pourraient être remplacés par des points situés sur un carré.

Toute forme de figuration permettant de renvoyer avec précision à une des neuf étapes et à un des quatre mouvements sera fonctionnelle.

La force de l’alphabet, c’est sa logique.

Sa logique c’est d’être conforme aux étapes et aux temps de l’acte de conscience du Sujet.

Cet alphabet permet d’écrire la langue universelle de la vie.

La langue universelle de la vie s’écrit avec des lettres (ou des équivalents).

Chaque lettre est un acte.

Chaque lettre de la langue universelle de la vie est dotée du pouvoir créateur du Sujet.