Loading...

CHAPITRE I

M O N A D E

1 x 1 = 1= 1 / 1

Le mot « monade », qui relève de la métaphysique, signifie, étymologiquement, « unité » (μονάς monas). C’est l’Unité parfaite qui est le principe absolu. C’est l’unité suprême (l’Un, Dieu, le Principe des nombres), mais ce peut être aussi, à l’autre bout, l’unité minimale, l’élément spirituel minimal.

Plus subtilement, la notion de monade évoque un jeu de miroirs entre l’Un, la Monade comme unité maximale, et les monades, les éléments des choses ou les choses en tant qu’unités minimales, reflets, de l’Un ; une chose une est comme un microcosme, un reflet, un point de vue de l’Unité ; une âme dit partiellement ce qu’est l’Âme, celle du monde, ou l’Esprit.

PREMIER PRINCIPE

LE PRINCIPE DE MENTALISME

« Le Tout est Esprit ; L’Univers est Mental »

Ce Principe implique cette vérité que « Tout est Esprit ».

Il explique que le Tout qui est la Réalité Substantielle se trouvant dans toutes les manifestations et les apparences extérieures que nous connaissons sous le nom « d’Univers Matériel », « Phénomène de la Vie », « Matière », « Energie », et en un mot tout ce qui est apparent (à nos sens matériels) est Esprit lequel, en lui-même, est inconnaissable et indéfinissable, mais qui peut être considéré et pensé comme un Esprit Universel, Infini, Vivant.

Le Tout est Esprit !

Mais qu’est-ce que l’Esprit ?

Esprit n’est qu’un mot que les hommes donnent à la conception supérieure de l’Ame vivante Infinie ; il signifie la « Réelle Essence » ; il signifie l’Ame Vivante, bien supérieure à la vie et à l’Ame que nous connaissons, comme celles-ci sont elles mêmes supérieures à l’Energie mécanique et à la matière.

L’Esprit dépasse notre entendement ; nous nous servons de ce nom simplement quand nous pensons au Tout et que nous voulons parler de Lui.