Loading...

CHAPITRE I

M O N A D E

1 x 1 = 1= 1 / 1

Le mot « monade », qui relève de la métaphysique, signifie, étymologiquement, « unité » (μονάς monas). C’est l’Unité parfaite qui est le principe absolu. C’est l’unité suprême (l’Un, Dieu, le Principe des nombres), mais ce peut être aussi, à l’autre bout, l’unité minimale, l’élément spirituel minimal.

Plus subtilement, la notion de monade évoque un jeu de miroirs entre l’Un, la Monade comme unité maximale, et les monades, les éléments des choses ou les choses en tant qu’unités minimales, reflets, de l’Un ; une chose une est comme un microcosme, un reflet, un point de vue de l’Unité ; une âme dit partiellement ce qu’est l’Âme, celle du monde, ou l’Esprit.

yantra forme sonore

PREMIER PRINCIPE

LE PRINCIPE DE MENTALISME

« Le Tout est Esprit ; L’Univers est Mental »

Ce Principe implique cette vérité que « Tout est Esprit ».

Il explique que le Tout qui est la Réalité Substantielle se trouvant dans toutes les manifestations et les apparences extérieures que nous connaissons sous le nom « d’Univers Matériel », « Phénomène de la Vie », « Matière », « Energie », et en un mot tout ce qui est apparent (à nos sens matériels) est Esprit lequel, en lui-même, est inconnaissable et indéfinissable, mais qui peut être considéré et pensé comme un Esprit Universel, Infini, Vivant.

PRINCIPES
ET
FORMULES

DE L'ORDRE D'UN CARRÉ

Dans le langage mathématique, “n” désigne l’ordre d’un carré.

(L’ordre d’un carré étant le nombre de cases qu’il comporte sur ses côtés.)

COMMENT VISUALISEZ-VOUS n² ?

Si vous le visualisez comme vous le nommez, vous combinez de l’arithmétique à des considérations géométriques. n x n = n²

QU'EST-CE QU'UN CARRÉ MAGIQUE ?

Un carré magique est donc un quadrillage disposant dans ses cases tous les nombres allant de 1 à n² de manière à présenter la même somme sur l’ensemble de ses lignes, colonnes et diagonales.

COMMENT VISUALISEZ-VOUS n² + 1 ?

Ci-dessous, vous trouverez les trois formules nécessaires à la réalisation d’un carré magique.

Vous remarquez qu’elles s’obtiennent toutes à partir de n² + 1.

DE LA BALLE

L’ensemble de ces formules n’est pas nécessaire à la réalisation des carrés magiques, mais elles permettent de contempler l’aspect mathématique du résultat.

Si les nombres sont les faits, la géométrie est la loi.

CONSTANTE INTERNE = n² + 1

C’est à partir de la constante interne que s’harmonise un carré. Pour le constater, appliquez cette formule sur chacun des carrés de cette page, puis observez la forme que vous obtiendrez en reliant d’un trait toutes les cases dont l’addition vaut cette somme.

CONSTANTE EXTERNE = (n² + 1) n/2

C’est le nombre qu’il faut retrouver sur l’ensemble des lignes, colonnes et diagonales d’un carré magique.

SOMME À HARMONISER = [ (n² + 1) n/2 ] n = ∑ n²

En multipliant la formule précédente par n vous obtenez le nombre à harmoniser dans le carré, soit un nombre triangulaire correspondant à l’addition des nombres de 1 à n².

n²+1 OU COMMENT RÉVÉLER UN NOMBRE

En mettant un nombre face à lui même, il aime son prochain comme lui même, en lui ajoutant 1, il devient alors possible d’observer sa nature.

Sur le plan mystique cette formule peut être entendue comme un moyen mémotechnique de retranscrire ou d’appliquer le grand commandement.

« Un des spécialistes de la loi, qui les avait entendu discuter, vit que Jésus avait bien répondu aux sadducéens. Il s’approcha et lui demanda : «Quel est le premier de tous les commandements ?» Jésus répondit : «Voici le premier : Ecoute , Israël, le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur et tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force. Voici le deuxième : tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là.» »

Mc 12.28-34; ou Lc10.25-28