Loading...

CHAPITRE II

DYADE

2 + 2 = 2 x 2

DEUXIÈME PRINCIPE

LE PRINCIPE DE CORRESPONDANCE

Il doit bien exister des correspondances entre les lignes de faîte d’un édifice religieux le sommet d’une montagne, entre un arbre et le corps humain, entre les courbes, les rondeurs des lettres et celles de mon corps-support.

Il doit bien se décliner des correspondances entre les gammes musicales et celles des couleurs, entre les vagues et les sinusoïdes des rythmes du coeur.

L’intérêt de la coïncidence des opposés réside dans sa capacité d’articuler et d’unifier ce qui ordinairement est cloisonné.

J’ai voulu lire les contradictions comme porteuses de sens…